Le Syndrome du Jour D'après

Publié le par makhnovitch


Notre Civilisation est parvenue à un stade de complexité qui n'a jamais atteint auparavant. Une grande partie de la population s'occupe de l'autre partie, en l'aidant, en la surveillant, en lui apportant de multiples services. Une partie de la population étudie notre société sous toutes les coutures. Tout semble complétement prévu et quadrillé. La société du contrôle totale de la population serait en train d'advenir.

Cependant, je m'applique sur ce site à tenter de faire parler les chiffres des rapports des grandes Agences Internationales telles que l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) de l'OCDE et l'Energie Information Administration (EIA). En simplement présentant les chiffres et les courbes de manière différente, les tableaux officiels donnent des résultats contraires aux discours officiels de ces même agences.

Les projections sont systématiquement abaissées au fur et à mesure que le temps avance et s'approche des projections. Plus les prévisions sont éloignées dans le futur, plus elles sont fantaisistes. Comme si les modèles de projections utilisés par ces agences donnaient les chiffres idéales pour que le système fonctionne parfaitement dans le futur. Mais ces projections n'ont rien à voir avec la réalité et ce qu'il va advenir.

Nous allons voir dans l'article suivant sur le charbon que cela peut prendre des proportions proprement ridicules. Par exemple, les chiffres des réserves de charbon de l'Allemagne ont été baissé de 99% en 2004. Non, je ne me suis pas trompé, c'est bien 99%. Ils ont avoué en 2004, qu'en fait, 99% des réserves de charbon qu'ils annoncaient depuis des dizaines d'années n'existaient pas.

La raison de tout cela est très simple. Les chiffres servent toujours les intérêts de celui qui les donne. Il est beaucoup plus facile de mettre en accords les chiffres des projections du futur avec ses intérêts que ceux du présent et du passé, surtout sur la production car la réputation des agences peut alors en souffrir. Il y a donc une limite au traficotage des chiffres.

Mais cela révèle un caractère plus profond de notre Civilisation. Notre Civilisation est incapable de se projeter. Elle est incapable de savoir ce qu'il va réellement lui arriver car ceux qui prennent les décisions politiques sont guidés par ceux là même qui font par exemple les projections de l'AIE. Que ce soit les grands décideurs économiques ou les responsables politiques, ils ont atteint ces postes car ils soutiennent le système économique et sociale en place. Ils croient dans ce système et veulent y croire. Ils ont envie d'entendre les inepties de l'AIE qui leur dit que tout va bien et que nous seront capables de produire suffisamment de pétrole jusqu'en 2030 même si les propres chiffres de l'AIE démontrent le contraire pour peu qu'on prenne le temps de les étudier.

Pourquoi? Parceque nous vivons au sein d'un monde gouverné par une idéologie dont les grands de ce monde sont de purs fanatiques.
Cette idéologie libérale et la croyance en l'invincibilité de notre Civilisation sont profondémment ancrés dans toutes les strates de la société occidentale et plus on monte l'échelle sociale, plus la croyance doit être forte, plus le fanatisme est répandu.

Le problème est qu'une idéologie est par essence un système de pensée qui propose une manière de lire la réalité mais ce n'est pas la réalité. La force de l'idéologie est de définir l'identité de l'individu.  Alors même que cette idéologie a été construite de toutes pièces par des êtres humains, ceux qui l'intégrent dans leur système de pensée l'assimilent à leur moi et la défendent comme si la survie de l'idéologie induisait la survie de leur être. C'est d'ailleurs le principal problème qui conduit l'être humain vers le fractionnement et la division factice qui n'existent pas dans la réalité car en assimilant les constructions mentales qui le traversent à son moi, l'homme fait la lourde erreur de confondre la réalité, lui-même et des construction mentales qui souvent lui sont inculqués volontairement par la propagande. L'exemple le plus frappant est la construction mentale de la notion de Nation et de frontière. Ce sont des constructions totalement arbitraires fabriquées par l'homme et ne trouvent aucune justification en dehors de celles que donnent qui les ont institués. Des deux côtés de la frontière, il n'y a aucune différence fondamentale.

Mais revenons sur les conséquences de l'idéologie présente. Notre système économique privilégie les gains à court terme sur les gains à long terme, ce qui provoque une véritable cécité de notre Civilisation sur son avenir. Nous sommes complétement incapables de prévoir notre avenir. Mieux, la perception d'une transformation se fait au moment où celle-ci a lieu mais pas avant. 

Sur le climat, nous projetons des transformations climatiques qui se produisent en fait maintenant. Que ce soit Katrina, la fonte des glaciers ou autres. Sur l'énergie, c'est la même chose. Sur tout, c'est la même chose. Notre civilisation vit l'instant présent sans être capable d'anticiper ce qu'il va advenir même dans un avenir très proche. On peut objecter que les décideurs le font sciemment pour servir leurs intérêts. Je pense que c'est vrai mais seulement en partie. Notre système de pensée induit une véritable capacité inconciente à pouvoir prévoir en dehors de ce qui touche la réalité réellement perceptible par les sens. Cela est assez étonnant pour un monde si cartésien et si bien ordonné, si bien pensée mais cela tient à mon avis à la
seule force de l'idéologie et du système de construction de pensée que la propagande permanente induit dans toutes les strates de la société. Cela tient aussi à la nature humaine et du vivant qui s'adapte avant tout aux conditions présentes. Un article sur Oil Drum décrit par exemple le "discount rate", tiré de la notion économique de "discount rate", des êtres vivants qui s'applique à décrire la faculté des êtres vivants à choisir entre le présent et l'avenir. La capacité des être humains de notre Civilisation à anticiper le futur est plus importante que les autres animaux mais elle tend quand même franchement vers le présent. Le problème est que notre Civilisation a la capacité d'emprunter sur le futur, dont l'emprunt financier est l'emblême mais aussi par la déplétion rapide des ressources de notre planète. Aussi, au vu de cette capacité d'emprunt sur le futur, notre "discount rate" devrait être beaucoup plus élevé pour être capable de gérer les dégâts causés par notre immense capacité technologique de destruction et d'exploitation des ressources.

Cette cecité presque totale sur notre avenir revêt donc une signification nouvelle dans cette période historique que nous vivons actuellement car les menaces sur la poursuite de l'aventure de cette Civilisation s'accumulent et s'approchent de plus en plus vite.

J'ai appelé cet article le Syndrome du Jour d'Après en référence à ce film américain qui décrit l'arrêt brutal du Gulf Stream. Au début du film, les projections d'arrêt du Gulf Stream
sont prévues pour une période assez lointaine puis les projections sont ramenées à quelques années puis quelques mois puis quelques jours.

C'est ce qu'il se produit aujourd'hui dans la réalité.

Les projections officielles faites sur l'énergie sont toutes largement optimistes, voire carrément fantaisistes. Le problème est que le déclin des gisements de pétrole dans le monde devient de plus en plus réel. Aussi, au fur et à mesure du temps, les projections deviennent de plus en plus pessimistes par l'évidence du principe de réalité. Prenons l'exemple de la Russie dernièrement : alors que la production stagne depuis quelques mois en Russie, l'AIE vient de ramener ses projections sur son second pic de production à 2010. Mais, dans quelques mois, l'AIE raménera peut-être cette projection à 2009 puis 2008 puis finalement avouera que celui est en fait déjà dépassé.

Nous allons voir dans le prochain article que cela se produit de la même manière pour le charbon. En 1980, on nous disait que nous pouvions exploiter suffisamment de charbon pour 250 ans. Des projections donnaient jusqu'à récemment le pic de production du charbon pour le siècle prochain. Puis un rapport est sorti très recemment sur les réserves montrant que les réserves de charbon n'étaient pas actualisées et étaient pour la plupart très incertaines voir très très largement surestimées. Tout à coup, les auteurs de ce rapport ramènent le pic de production du charbon entre 2020 et 2030 et avancent même que cette projection est la plus optimiste qu'ils puissent faire avec les données dont ils disposent aujourd'hui. Comme ils disent qu'ils pensent que ces données sont toujours surestimées et qu'elles seront revues à la baisse à l'avenir, notamment dans les principaux pays producteurs, comme la Chine et la Russie, le pic pourrait advenir encore plus tôt. Aussi, peut-être dans deux ans, on découvrira que la Chine a beaucoup moins de réserves de charbon et qu'elle est en train de passer son pic de production de charbon entrainant le pic mondial d'ici un à deux ans. Entre 2000 et 2010, le pic du charbon sera ramené à + de 2100 à 2010-2012. C'est çà le Syndrôme du Jour d'Après. 

Notre Civilisation avance dans un brouillard épais et ne sait pas où elle va. Comme le Titanic, elle se laisse abuser par l'énormité et la grandeur de son appareillage. Nous serons incapables d'anticiper les difficultés qui nous attendent car notre moypie est trop grande. Quand la prise de conscience de la véritable ampleur du danger se propagera, le bateau sera déjà en train de couler...

Makhnovitch.








 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Victor 14/02/2008 16:07

Une mise à jour sur les réserves de charbon et le nombre d'années qui restent.Des informations qui viennent brouiller la marmelade énergétique : http://futura24.site.voila.fr/charbon/charbon_fin.htm Le charbon n'en a pas pour deux siècles, comme on l'entend souvent dire, mais pour beaucoup moins longtemps. En six ans, entre 1999 et 2005, les réserves prouvées de charbon ont diminué de 14 %. Exprimé en années de production, ces réserves sont passées de 227 à 144 ans, soit une diminution de durée de 83 ans (- 36 %) en six ans.Les réserves de charbon n'ont pas augmenté malgré un prix qui a doublé entre 1999 et 2005, comme le voudrait une théorie économique simpliste selon laquelle "les réserves augmentent avec les prix". Au contraire, les réserves "prouvées" de charbon ont diminué de 14 % en tonnage. Les réserves réelles sont sans doute bien inférieures.

calassou.jean 06/12/2007 22:20

moi qui suis un citoyen lambda avec un niveau d`instruction dans la moyenne basse, je vois bien que l`on fonce droit dans le mur, les dirigents de ce monde seraient`ils moins intelligents que moi ??????je crois pas! alors quoi il faudrait peut`etre commencer par ralentir la demographie et cette course au profit qui enrichi de mangnere demesuree une partie de l`humanitee pendant qu`une autre partie de cette meme humaniteesurvi peniblement et meme ne survi pas du tout.dE Toute façon deja si tout le monde mangeait a ça faim,ce qui serait normal il y en aurait pas asses , que faud il faire?

xray 10/07/2007 10:13

MONDE HYPOCRITE http://www.mondehypocrite.blogspot.com/ Pour lutter contre la faim dans le monde http://pourluttercontrelafaim.midiblogs.com/files/Mangez_les_humanitaires.doc 

Guyonneau 30/06/2007 23:40

Pourquoi pas syndrome du titanic ? en tout cas je prend toujours connaissance de vos articles avec intérét et angoisse.notre meteo actuelle est due semble il a un El nino renforcé mais je n'ai que peu de données  , la circulation thermohaline m'inquiete plus car les specialistes parlent comme les pétroliers et ne voient pas de risques avant la fin du siecle .....Jean charles Guyonneau

hdhhzhhcnnjcdjjcjdezh 29/06/2007 19:15

moi ce qui me tue c'est vraiment ce déni psychique massif ( bien connu des psycho-machins. ) ( cfer Cassandre ) impossible d 'en causer  même à un Diplômé  Bac+50  toujours au risque d'être pris pour un fou ( ou autres versions , au choix)   cause toujours le barjo ...etc...  - on va toujours être sauvé ( c est deja prevu , va y avoir  un autre miracle pour 50 millions d années )   par l hydrogne   le solaire  une """ autre """ énergie  X  Y Z  tout est prévu !!!   - CQFD   pas besoin de reduire sa vitesse en bagnole ou son voyage  de noce aux Seychelles ....