Novembre 2007 : prix du baril et stocks de l'OCDE

Publié le par makhnovitch

Voici encore une nouvelle semaine avec des records du prix du baril.

Le prix se trouve actuellement proche des 96$ et finira sûrement la semaine à New York dans ces eaux là.

Je vais donc publier des graphiques qui vont permettre de faire le point sur le prix du baril en prenant le Light Sweet Crude Nymex comme base et faire le point sur les stocks de l'OCDE.

Le prix du Sweet Light Crude Nymex

Les graphiques sont tirés du site "oil energy".

Ci-dessous le premier graphique qui remonte sur 6 mois.
On peut voir trois poussées de fièvre.

La première démarre début mai autour de 62$ et monte régulièrement jusqu'au premier août à 78$. Cette montée dure trois mois et monte donc de 15$, c'est à dire 5$ par mois. On observe un recul courant août jusqu'à 69$.

La seconde poussée de fièvre commence autour du 20 d'août et monte aux alentours de 84$ le 20 septembre. Cette poussée est donc nettement plus forte puisque la montée est de 15$ en un mois, c'est à dire trois fois plus forte. Les prix se stabilisent alors aux alentours de 80$ jusqu'au 8 octobre.

Depuis le 8 octobre, on observe la troisième poussée de fièvre en six mois. Le baril est passé de 79$ le 8 octobre à 95$ le 31 octobre. Il a donc pris 16$ en 23 jours, c'est à dire une montée mensuelle moyenne de 21,5$. Si cette poussée se poursuivait à ce rythme jusqu'à fin novembre, dans le cas d'une baisse constante des stocks de brut aux USA ou de ruptures d'approvisionnements, le Nymex atteindrait 116$ le premier décembre!

1onymex6.gif
Prenons de la distance et regardons 12 mois en arrière. On peut voir que le Nymex se trouvait autour de 60$ fin 2006 avant de descendre vers 50$ en janvier et de remonter vers la tranche 55-65$ jusqu'en mai avant les trois poussées de fièvre que nous avons décrit plus haut. On peut mesurer la hausse des prix depuis le début de l'année.
En 10 mois, le baril est passé de 50 à 95$. Il a donc presque doublé.

1onymexy.gif
Enfin, si on revient jusqu'en 1920, sans ajuster à l'inflation, on peut voir l'ampleur de la montée des prix de ces dernières années. Celle-ci a commencé en 1998 quand les prix sont retombés à 10$. La moyenne en 2007 sera au moins de 70$ voir de 75$.

4usaoil.gif
Les stocks commerciaux et stratégiques de l'OCDE

Passons à la deuxième partie de cet article. L'évolution des prix sont liés aux stocks de l'OCDE comme les deux dernières semaines l'ont montré avec la publication hebdomadaire des stocks américains chaques mercredi conduisant à chaque fois à des montées de 7 à 8$ en deux jours. Nous allons ici juste regarder trois graphiques des stocks commerciaux et stratégiques de l'OCDE. Ces graphiques montrent donc l'évolution des stocks totaux de l'OCDE.

Plus tard, nous reviendrons sur ces stocks plus en détail.

Le graphique suivant montre l'évolution de ces stocks depuis 1973.
Ceux ci sont passés de 2600 mb (millions de barils) en 1973 à presque 4200 mb en 2006. Pour chaque année, les stocks correspondent au niveau observé au mois de décembre de chaque année.

Cette courbe retrace un pan d'histoire. Entre 1973 et 1978, on peut voir une montée assez rapide des stocks avec l'instauration des stocks stratégiques de l'AIE créée en 1974 après la panique du premier choc pétrolier. Puis au moment du second choc pétrolier entre 1978 et 1980, les stocks passent de 3100 à 3600 mb car les pays du Moyen-Orient ouvrent les vannes à plein régime pour compenser le choc pétrolier. Mais ensuite, il se produit une surproduction et les pays du Moyen-Orient ralentissent fortement leur production jusqu'en 1985. C'est à partir de ce moment là que la guerre des quotas de l'OPEP commencent et que les US et l'angleterre poussent l'Arabie Saoudite à rouvrir les vannes pour couler l'URSS. Par conséquent, les stocks recommencent à gonfler jusqu'à 3700 mb au début des années 90. Ensuite, mis à part 1998, les stocks oscilleront entre 3700 mb et 3900 mb jusqu'en 2002. En 1998, il y aura surproduction à cause d'une décision de l'OPEP d'augmenter la production alors qu'une crise financière ralentissait fortement l'activité.

Puis depuis 2002, date à partir de laquelle les prix ont commencé à monter de manière continue et exponentielle, les stocks ont gonflé de manière linéaire et sont arrivés à presque 4200 mb en décembre 2006.
2006 est-elle l'année du pic des stocks de l'OCDE?
Ce graphique ne permet pas de le dire.

oil-stocks-OCDE.gif
Pour mieux apprécier ce qu'il s'est passé ces dernières années, il faut rétrécir le champ de vision. Le graphique suivant montre les stocks depuis 2001 sur un rythme mensuel.
On peut voir une chute assez brutale des stocks fin 2003 puis une remontée quasiment aussi rapide. On peut observer que la véritable croissance des stocks commence au printemps 2004 au moment où le baril atteint 40$ et que l'OPEP augmente dramatiquement sa production. Entre le printemps 2004 et septembre 2006, les stocks vont gonfler de 350 mb.  Puis le niveau des stocks reculera de 150 mb entre septembre 2006 et mars 2007 annulant exactement les gains des six mois précédents. Aussi, le niveau des stocks de l'OCDE reviendra exactement au même niveau en mars 2007 qu'en mars 2006, à 4100 mb.

J'ai toutes les raisons de penser que le pic observé en septembre 2006 à 4256 mb est le pic absolu des stocks commerciaux et stratégiques de l'OCDE.

Pourquoi? Parcequ'il est improbable que la demande redevienne franchement inférieure à l'offre dans les temps à venir. La production mondiale ne va cesser de courir après la demande d'ici à fin 2008. Ensuite,
le déclin général de la production mondiale va s'aggraver en 2009-2010 et les mesures d'urgence de l'AIE seront plus que nécessaire.
Le but sera alors de tout faire pour que le système puisse continuer à tourner à peu près normalement et nous nous nous trouverons sûrement à la limite de la pénurie réelle alors que les gouvernements devront sans cesse prendre des mesures additionnelles pour limiter la demande.

Le graphique ne montre pas ce qu'il s'est passé au printemps et cet été. En gros, les stocks sont remontés jusqu'en juillet à environ 2170 mb puis ont baissé de 21 mb en août puis 27 mb en septembre. Ils devraient se trouver aux environs de 4120 mb fin septembre 2007.  Courant octobre, les gains de printemps vont encore une fois être annulé et les stocks vont passer en dessous de la barre des 4100 mb. D'ici janvier, ils devraient atteindre la barre des 4000 mb et donc le niveau de mars 2005. Ensuite, d'ici mars 2008, ils devraient au moins descendre à 3900 mb sinon plus,  c'est à dire le niveau de mars 2004.
Ensuite, inch'allah!



Pour finir, voici un graphique de l'AIE sur les dix dernières années qui montrent  les stocks uniquement commerciaux  de l'OCDE.  Le pic de septembre  2006 ne dépasse pas le pic de 1998 qui monte  à 2800 mb.  En effet, entre 1998 et 2006, les stocks stratégiques ont considérablement augmenté. Aussi, la baisse que nous allons voir dans les prochains mois ne va s'appliquer que sur les stocks commerciaux et ceux-ci pourraient pas contre descendre au niveau de 2003 d'ici mars 2008. La pression sera donc plus forte par le déclin plus apparent sur les stocks commerciaux.
Oc-to-ts.gif
Emmanuel Broto.

Publié dans News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DK 02/11/2007 23:09

Bonjour, c'est au moins la 2ème fois que vous évoquez les "mesures d'urgences" préconisées par l'AIE, pouvez-vous redonner les références de ce document ?Merci d'avance.