L'affaire du gaz Ukraine-Russie

Publié le par makhnovitch

L'affaire du gaz naturel entre l'Ukraine et la Russie est explosive, à tous les points de vue.

Premièrement, politiquement, le président actuel de l'Ukraine Viktor Iouchtchenko a été élu suite à la révolution orange qui a permis l'ancien président fraîchement réélu.  Or,  il apparait que cette révolution fût orchestrée par des agences etats-uniennes comme la révolution de Géorgie.

Le précédent président était proche du pouvoir de Moscou. L'actuel président est proche des occidentaux.

La Russie, et sa méga-entreprise d'Etat, Gazprom, veulent faire payer le gaz naturel qu'ils vendent à l'Ukraine au prix du marché international, c'est à dire quatre fois plus cher que maintenant à partir de demain, 1er janvier. Gazprom fourni le tiers du gaz importé en Ukraine.

Poutine vient de proposer une prolongation de trois mois sur la hausse des prix mais la réponse ukrainienne n'est pas encore claire.

La France est actuellement dépendante de l'importation de gaz naturel sur son sol. Or,  25% des importations de gaz naturel en France proviennent de Russie. En fait, vu que la production en Mer du Nord décline fortement,  l'Europe va dépendre de plus en plus  des importations  de gaz naturel provenant  de Russie. Or, celles ci vont passer pour la plupart par l'Ukraine.

Donc, on peut voir que tout problème lié à la livraison de gaz naturel par la Russie en Ukraine est susceptible de s'étendre à l'Europe.

Or, nous avons vu que l'Angleterre se trouvait devant une possible pénurie de gaz avant la fin de l'hiver.

Tout problème d'approvisionnement peut donc avoir des conséquences dramatiques sur l'Europe.

Cette manoeuvre entre l'Ukraine et la Russie est certes pleine de sous-entendue, notamment sur les rapports entre la Russie et les occidentaux et en premier les anglo-saxons, USA et UK.

Il est maintenant clair que la Russie possède une arme stratégique et qu'elle n'hésitera pas à s'en servir: les robinets des gazoducs et des oleoducs qui desservent l'Europe.

la Russie possède plus du tiers des réserves mondiales de gaz naturel avec le Moyen-Orient.
L'Europe va donc se trouver de plus en plus dépendante du gaz russe alors qu'elle compte sur seulement 3,7% des reserves mondiales.

voici l'état de réserves mondiales :

cliquez ici pour avoir l'image en pdf.

 Makhnovitch.

Publié dans l'affaire du gaz russe

Commenter cet article