Infinite limit of R/P and Rate of Deplétion

Publié le par makhnovitch

je me rends à la Vème Conférence  de l'ASPO ( Association for Study of Peak Oil and Gas) qui se déroule  18 et 19  juillet 2006.

Je vais y présenter un poster des travaux sur lesquelles je travaille depuis octobre 2005.

Le poster n'est plus téléchargeable pour l'instant. Si vous désirez l'obtenir, envoyez un mail à
resornoir@no-log.org.

Ce poster est en anglais. Plus tard, je mettrai une version en français.

En septembre, je présenterai un document appelé "Le Piège de la Déplétion Pétrolière" qui traitera en profondeur de ce qui est présenté dans le poster.

Ce papier est très technique et il faut quelques connaissances en math.

Dans le poster, je présente la technique que j'utilise, la modelisation multilogistique.

Puis je montre que le ratio R/P tend en fait vers une limite quand il est appliqué à la modélisation multilogistique.

Jean Laherrère modélise maintenant R/P aussi de cette manière. Il trouve un R/P tendre vers 20 ans pour le monde. ceci signifie un taux de déplétion de 5%/an. d'après mes calculs, ceci signifie que le taux de déclin mondiale atteindra 5% tôt ou tard. AUjourd'hui, 5% c'est 4 millions de barils!
c'est à dire l'équivalent de la production de l'Iran.

je présente les notions de taux de déplétion politique, statique et dynamique et mon très cher graph P(R).

A partir de tout çà, je fais des propositions dans le cadre du Protocole de Depletion.

Je n'aborde pas la question du piège que je développe dans le papier.

le piège

En gros, la question est que pour faire baisser le taux de déplétion politique, au sens de Colin Campbell, il faut baisser drastiquement le niveau de production dans des proportions qui sont politiquement impossible.

Ex : si les USA decident de stopper la progression de leur taux de déplétion à 8,69 % de 2005 et décide de le conserver à 8,69% en 2006 puis le baisse à 7,5% en 2007 puis à 5 % en 2008.
Ils devront baisser leur production par deux en l'espace de trois ans!

Or, laisser monter le taux de déplétion, c'est se réserver une chute de production pour l'avenir.  la question est alors de le faire soi-même ou laisser la nature  s'en occuper.

Mais l'homme n'est pas assez intelligent pour prendre les devants. Il préfère que la nature s'en occupe à sa place quitte à laisser sur le carreau une grande partie de ses congénéres et des êtres vivants, à laisser un écosystème dans un état lamentable complétement déboussolé.

Je n'appelle cela une civilisation évoluée mais plutôt des barbares qui on trouvé le Graal !

Makhnovitch.

Publié dans Infinite Limit or R-P

Commenter cet article

Tom 16/07/2006 14:57

Salut !
"Jean Laherrère modélise maintenant R/P aussi de cette manière. Il trouve un R/P tendre vers 20 ans pour le monde. ceci signifie un taux de déplétion de 5%/an."
Quand je regarde la modelisation de Jean Laherrère, j'observe plutot un declin de 2%/an.

makhnovitch 23/07/2006 23:52

Nous avons échangé des informations avec Jean et je dois dire que c'est moi qui lui ait fait changé ses courbes de R/P. Vous pouvez le vérifier sur son papier de la conférence sur ASPO France. Makhnovitch.