Nouvelles du front 12/04

Publié le par makhnovitch

Entre hier et aujourd'hui, deux informations ajoutent de l'eau au moulin de la thèse du dépassement de l'offre pétrolière mondiale par la demande.

Hier, c'est la publication du rapport hebdomadaire des stocks américains.
Dans cette livraison, nous découvrons que les stocks d'essence ont encore baissé de 5,5 mb en une semaine atteignant 199,5 mb. C'est la neuvième semaine consécutive de baisse des stocks d'essence aux USA passant 228 à 199,5 mb. Le problème semble être l'adéquation entre les capacités de raffinage et la demande.

Aujourd'hui, c'est la publication du résumé du rapport mensuel de l'AIE .
Dans ce résumé, on apprend que la production mondiale tout liquide a baissé de 0,2 mb/j entre février et mars 2007 sachant que le dernier mois est toujours surestimé par l'Agence. Ensuite, il est dit que les stocks de l'OCDE ont baissé de plus de 80 mb en février, ce qui représente un baisse considérable des stocks. Ainsi, les deux derniers trimestres auront vu une baisse d'environ 1 mb/j des stocks de l'OCDE voir plus. L'AIE n'est pas sûr que la production de l'OPEP suffise à renflouer les stocks au second trimestre, période normalement de renflouage de ces stocks avant les vacances de l'été.

Ces deux informations vont dans le sens de l'idée que la demande a désormais dépassé l'offre. Les deux courbes n'allant pas dans le même sens, l'une déclinant, l'autre montant, l'écart peut se creuser très vite. Ainsi, dans l'hypothèse (théorique j'en convient) où les prix restent stables et les tendances actuelles se maintiennent jusqu'à la fin de l'année, les stocks de l'OCDE pourrait décliner de 3 à 4 mb/j au quatrième trimestre. Cela représenterait une baisse de 270 à 360 mb. les stocks commerciaux et stratégiques à fin février sont actuellement d'environ 4085 mb. Si la baisse se poursuivait dans les prochains mois, nous pourrions atteindre des niveaux de l'ordre 3600-3700 mb à la fin de l'année puis 3200-3300 au printemps prochain. Quel est le niveau limite pour assurer un approvisionnement suffisant des pays de l'OCDE? Je ne le connais pas... Si quelqu'un en sait plus, qu'il n'hésite pas à le dire.

Une question me taraude : et si la hausse des prix ne suffisait à stopper la baisse inévitable des stocks pétroliers du fait de l'inélasticité congénitale de la demande pétrolière dans notre système économique?
Les gouvernements devraient alors prendre des mesures de restriction drastique de la demande.

A mon avis, il ne faut pas trop compter sur les stocks stratégiques qui seront réservés en dernier recours aux forces de répression.

Makhnovitch.

Publié dans News

Commenter cet article

Guyonneau 17/04/2007 23:07

Enfin des nouvelles , actuellement le sommet sud americain me semble poser les bonnes questions ....

Continuez a nous informer c'est vital pour transmettre vos etudes et faire connaitre vos articles.