Etude de la Grande Bretagne

Publié le par makhnovitch

La Grande-Bretagne est couronné plus mauvais éléve des grands producteurs entre mai 2005 et mai 2006 puisque son taux de déclin est de 15,2%!

La situation est pire qu'en Norvège. Il ne reste  plus grand chose  à exploiter en Grande-Bretagne. Après avoir sorti 23 Gb depuis 1950, il ne reste plus que 7,2 Gb fin 2004 et environ 6 Gb fin 2006 en comptant le NGL.  La Grande-Bretagne est redevenue importateur en 2006.

Voyons donc sa courbe.



Voyons une vue plus large du désastre en tout liquide sur dix ans:
 


La gourmandise a un prix... Une division par deux en 7 ans de juillet 1999 à juillet 2006.

C'est donc bien la  Mer du Nord avec ses 15% de déclin  annuel qui tire  le déclin des 6 pays vers les 7,66%. 

Pour conclure sur les 6 pays en déclin, deux pays se trouvent à 7,5% de déclin : les USA et l'Iran
Deux pays se trouvent autour de 3,5% : le Mexique et le Vénézuela mais les deux semblent parti pour accélérer la cadence.
Deux pays se trouvent en plein effondrement à 15%:  Norvège et Grande-Bretagne
Ces deux derniers pays ont réellement faif pencher la balance du pétrole brut vers le bas. ce sont eux les fautifs. Ce sont les premiers des "grands" à accuser un tel désastre mais non les derniers. Le prochain sur la liste est le Mexique. Les autres suivront puisque l'heure est à la rentabilité , au retour sur investissement rapide. Ils vont l'avoir leur retour rapide mais cela ressemblera plutôt à un boomerang en plein visage.

Makhnovitch.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jorkar 14/09/2006 15:54

Merci pour tout ces derniers articles, c'est vraiment bien d'avoir des chiffres aussi précis en tête.